Retour ACCUEIL - INSTRUMENTS - OFFRES-CCS - VIDEOS - PUBLICATIONS - ESPACE-MEMBRES

 
VIDÉOS, FILMS, PRESENTATIONS . . . version mai 2020, prochaine mise à jour octobre 2020
 
 
  •  
    • Présentation des astrolabes planispéhriques au "Séminaires d’histoire de l’astronomie" par Brigitte Alix (5 février 2020)

      Astrolabe planisphérique (ppsx) Présentation faite dans le cadre des "Séminaires d’histoire de l’astronomie" le 5 février 2020 à l'Observatoire de Paris
      Résumé : De conception grecque, à partir du 2ème s. av. JC, l'astrolabe planisphérique, dont les principes ont été repris et complétés par les astronomes arabes au début du 9ème siècle après JC, est un instrument d'observation mais surtout un instrument de calcul analogique qui va permettre de résoudre des problèmes de l'astronomie de position.
      Du traité de Jean Philopon (490-570 ap. JC) aux apports des astronomes arabes, une étude historique et conceptuelle de l'instrument, permettra de découvrir son évolution au cours des siècles.
    •  
    •  
    • Histoire, théorie et construction des cadrans solaires par Roger Torrenti (8 janvier 2020)

      Conférence de Roger Torrenti Conférence organisée, à l'initiative de la Société Française de Physique, le 8 janvier 2020 à la Bibliothèque Louis Nucera de Nice (France).
      La conférence aborde avec assez de détails l'histoire, la théorie et la construction de cadrans solaires.
      Elle constitue en quelque sorte un résumé en 1h15 min du contenu du MOOC cadrans solaires (http://www.cadrans-solaires.info) lancé par Roger Torrenti mi-2018.
      La vidéo peut se visionner indépendamment du MOOC ou être considérée comme une introduction à ce MOOC.

      Vous pouvez retrouver toutes les vidéos du MOOC cadrans solaires de Roger Torrenti (il y en a plus de 30 sur les divers aspects de la gnomonique) en cliquant ici
    •  
       
    •  
    • L'astrolabe, calculateur astronomique et oeuvre d'art par François Blateyron

      Astrolabe par François Blateyron

      Votre cadran solaire personnalisé avec le logiciel Shadows par François Blateyron

      CS avec le logiciel Shadows par François Blateyron
    •  
       
    •  
    • Méridienne Chavin par Didier Cottier



      Pour la restauration de la méridienne Chavin, voir le Dossier de candidature de l'école de Monestier-de-Clermont

      Voir la vidéo de notre collègue Didier Cottier sur la restauration de la méridienne Chavin de Monestier de Clermont.
      D. Cottier fait parti du groupe « conseils à la sauvegarde du patrimoine gnomonique » de la CCS.
    •  
       
    •  
    • -->
       
       
    •  
    • Les vidéos de Gérard Baillet

      Pour l'ensemble des vidéos de G.Baillet, cliquer ici

      • Cadran cylindrique de Aï Khanoum Cette vidéo montre le fonctionnement d'un cadran solaire cylindrique creux avec le style qui pointe le pôle nord céleste, découvert à Ai Khanoun D'après Wikipedia : " Aï Khanoum ou Ay Khanum (littéralement « Dame Lune » en ouzbek) est une cité antique située aujourd'hui dans le Nord-Est de l'Afghanistan, dans la province de Kondoz, près la frontière tadjike. Elle se situe au confluent du fleuve Amou-Daria (anciennement Oxus) et de la rivière Kokcha. Elle est fondée au IVe siècle av. J.-C. par les Grecs dans le sillage de l'épopée d'Alexandre le Grand dans sa route vers l'Inde. La ville est surnommée l’Alexandrie de l’Oxus par Ptolémée et peut-être appelée plus tard Eucratidia sous le règne du souverain gréco-bactrien Eucratide Ier. "
         
      • Cadran solaire sur la barrage de Castillon Elle montre le fonctionnement du cadran solaire établi sur le barrage de Castillon,Il est situé dans le département des Alpes-de-Haute-Provence près de Castellane. Les lignes d'heures de ce cadran sont les enveloppes des familles de courbes formées par les limites de l'ombre du barrage sur lui-même.
         
      • Cadrans solaires : des Grecs à aujourd'hui Elle montre 19 types de cadrans solaires différents de l'antiquité à nos jours et pour un cadran classique son évolution suivant son inclinaison et son orientation.Il s'agit de la première vidéo que j'ai réalisée il y a bien longtemps (2003?).
         
      • Vidéo: la Terre, le Soleil, . . . On y voit la Terre qui porte des cadrans solaires de l'hémisphère sud au nord, l'ecliptique, le zodiaque... . Les vues d'une journée, suivant les saisons, à la même heure pendant un an... . La caméra tourne avec la Terre ou non. Sur une séquence on voit la couverture neigeuse terrestre varier avec les saisons.
         
      • Vidéo: la Terre en orbite Elle montre le Soleil, la Terre, l'orbite terrestre, de diverses manières, afin de donner une idée de l’échelle, des mouvements, des positions de l'axe de la Terre suivant les saisons en prenant soin d'avoir toujours une représentation avec des échelles ou des grossissements connus.
         
      • Vidéo: les types d'heures Elle montre les divers types d'heures connus sur la sphère céleste locale pour une latitude qui varie de l'équateur au pôle nord, ainsi que l'évolution d'un cadran solaire horizontal de ce type d'heure et pour cette même variation de latitude. A la fin une comparaison des cadrans pour ces divers types d'heures.
         
      • Vidéo: l'organon de Ptolémée
         
      • Renseignements sommaires sur la réalisation des vidéos.

        Un plan séquence se fait en trois grandes étapes :
      • 1. Création d'une image
      • 2. Création d'une suite d'images animées pour le plan
      • 3. Montage des images pour réaliser une vidéo.
      Les points 1 et 2 sont effectués à l'aide du logiciel POV-RAY (logiciel libre). Il comporte une nombreuse bibliothèque: mathématique, calcul 3D, texture, forme...
      Les images sont créées par l'écriture d'un code, au minimum quelques pages. Il faut définir de nombreux éléments, les principaux sont :
      • La caméra (position, direction, angle de champ)
      • L'éclairement (position, couleur, dimension de la source)
      • L'éclairement ambiant.
      • Les objets (position, forme, couleur ou matière, réflexion etc)
      Lorsque l'image est au point
      Il faut définir les éléments de l'animation qui sont des modifications des éléments précisés plus haut. Ces modifications sont pilotées par un paramètre qui varie avec le rang de l'image. Lancer la génération d'une suite d'image. Vérifier la qualité de l'animation (exemple de défaut : la caméra passe derrière un objet qui empêche la vision utile), recommencer si nécessaire. Réaliser l'ensemble des plans séquence.
      Monter la vidéo : création du générique, assemblage des images, ajout de commentaires.
      Quelques idées des temps nécessaires.
      Création d'une image et d'un plan de l'ordre de la semaine.
      Nota pour une bonne qualité d'image le temps de calcul pour une image est d'environ 2 minutes, pour un plan de 10 secondes, 250 images soit 8,3 heures de calcul (de nuit).
      Si l'on utilise la même image pour la création d'un nouveau plan : un ou deux jours Montage vidéo un à deux jours.
      Tous ces renseignements sont des ordres de grandeur et dépendent de la complexité de l'image.
    •  
       
    •  
    • -->
       
       
    •  
    • Le soleil transperce la montagne, vidéo communiquée par Joseph Theubet, membre de la CCS.
    •  
       
    •  
    •