Offres CCS – Activités

LES ACTIVITÉS

Celles-ci répondent à l’objectif initial de la Commission de recensement des objets gnomoniques, de recherches et d’études.

    – Recensement des objets gnomoniques

    L’ensemble des inventaires est mis à jour en octobre de chaque année.

    ● Inventaires des cadrans solaires France et de l’étranger

    ° Pour chaque cadran est mentionné : l’adresse (sauf ceux classés « Collection privée »), la description, la devise et sa traduction.
    ° Pour les personnes informatisées, les inventaires sont sous fichier Excel. Afin d’améliorer la rapidité d’ouverture, il est présenté en plusieurs fichiers. Les photos sont en .jpg comme habituellement. Les fiches d’analyse sous .gif, sont à demander suivant besoin.
    ° Les personnes non informatisées peuvent demander la photocopie de l’inventaire de quelques départements (attention au nombre de pages et donc au prix).
    ° Les statistiques annuelles (cadrans vus, nouveaux cadrans, chasseurs, bilan par département…) sont adressées par info-mail en début de l’année suivant l’inventaire. Elles se présentent sous forme de tableaux Excel.

    L’inventaire 2019 des cadrans solaires de France, entièrement révisé, comporte 36676 lignes reparties en :
    – banque de données (cadrans à rechercher ou à vérifier) 2168
    – collection privée (adresse non divulguée) 1561
    – supprimés ou non retenus 2331
    – Cadrans Solaires Français Catalogués 30616
    Les cadrans nouvellement répertoriés (compris dans le total précèdent) sont répartis en : 14 (Col Priv), 4 (non retenus), 500 (CFSC). Dans ce dernier chiffre les cadrans de série sont environ 80 ce qui représente 15,5% des enregistrements. 28 départements métropolitains n’ont aucun cadran en plus.
    Répartition des fiches et photos numériques :
    – fiches col priv 386 (dont 14 en 2018)
    – fiches public 13899 (dont 504 en 2018)
    – photos col priv 1170 (dont 25 en 2018)
    – photos public 30459 (dont 608 en 2018)

    Présentation de l’inventaire. Les colonnes en vert sont informatives, les colonnes en gris permettent des tris de recherches.

    Didier Baret et François Sellier ont terminé la numérisation des 19842 anciennes diapositives en archive au siège de la SAF, avec création de fiches. Ils se lancent maintenant dans la numérisation des photos et diapos de cadrans étrangers.

    L’inventaire 2019 des cadrans solaires étrangers correspond aux saisons 2017 et 2018. Le bilan est le suivant : 
    – 17388 lignes dans l’inventaire (+2267 par rapport à l’inventaire 2018), reparties en 16856 cadrans publics, 172 privés et 435 supprimés ou non retenus.
    – 10726  fiches numériques dans le public.
     
    – 91 fiches numériques dans le privé. 
    – 17686 photos numériques pour le public – 176 photos pour le privé.
    Pays les plus documentés :
    Italie 10265 cadrans, Autriche 1585 cadrans, Allemagne 1169 cadrans, Espagne 1227 cadrans, Grande-Bretagne 640 cadrans.

    ● Inventaires des cadrans de France sur smartphone et/ou tablette Android

    L’application « MC-Cadrans » permet :
    Le téléchargement des départements que vous souhaitez, la recherche par mot-clé, la prise en compte des cadrans que vous découvrez et photographiez, la création de notes, le partage via E-Mail, Facebook, Dropbox, Evernote, …
    Le catalogue des cadrans de France pour l’ensemble des départements est réservé aux membres de la SAF en possession de la « Base de Données » (version octobre 2018).
    L’application est gratuite.
    IMPORTANT : si vous ne renouvelez pas l’achat de l’inventaire, après le 31 novembre 2019, vous n’aurez accès qu’aux départements que vous aurez téléchargé au préalable dans votre smartphone.

    ● Inventaires des astrolabes

    L’inventaire des Astrolabes de France et de l’étranger 2019 sera mis à jour exceptionnellement fin décembre (voir « évolutions prévues pour la version 2019 » ci-dessous). Il sera alors directement adressé par téléchargement à ceux qui auront commandé l’ensemble des inventaires 2019. Actuellement il comporte donc toujours 1105 astrolabes, accompagné d’une notice mentionnant :
    * les musées exposant des astrolabes
    * les livres sur ce sujet (environ 64 références de livres, articles…). Voir également le tableur BiblioGnomo.
    * les sites internet
    Ces informations sont classées par pays.

    Evolutions prévues pour la version « 2019 » : lors de la réunion de Mai 2019 (Beaune), les membres présents de la commission ont validé la proposition de faire légèrement évoluer la présentation de l’inventaire des astrolabes. Il s’agit d’ajouter, pour chaque astrolabe inventorié, des informations bibliographiques ou muséographiques. Le but étant de permettre à l’inventaire d’être utilisé comme une « porte d’entrée » ou une « base » dans le cadre de recherche thématique.
    Ainsi l’inventaire permettra, comme c’est déjà le cas, de lister, par exemple, les astrolabes anglais du XVIe siècle ; ou, autre exemple, les astrolabes signés « Arsenius » possédant une araignée affichant plus de 25 étoiles. Mais en plus il sera possible d’accéder facilement à une bibliographie pertinente pour chaque instrument sélectionné, ce qui, de toute évidence, simplifiera beaucoup les travaux de recherches ou les synthèses.

    Après discussion, à Beaune, il a été décidé de continuer à utiliser le logiciel Excel comme moteur de la base de données (l’inventaire), ceci pour des raisons évidentes de facilité d’accès pour l’ensemble des membres de la commission, et de pérennité, à moyen ou long terme, de cet outil informatique.

    En pratique, il s’agit donc d’adapter la base de données existante. Différentes options ont été envisagées, elles sont actuellement en phase de test. Sauf surprise, une nouvelle version de l’inventaire pourra être diffusé vers la fin de l’année 2019. Cette version offrira, pour la majorité des instruments, des indications bibliographiques qui seront probablement à compléter dans le futur.

    Pour l’instant, nous nous contenterons de diffuser la version existante de l’inventaire, tel qu’il a été établi par Alain Ferrera.
    Responsable Eric Mercier.

    ● Inventaires des nocturlabes

    L’inventaire des nocturlabes 2019 s’est enrichi de 10 nouveaux instruments par rapport à l’année précédente, passant de 555 à 565 unités.
    Un nouveau musée a été détecté comme en possédant 5 : le Bayerisches Nationalmuseum à Munich (Allemagne). Un non classé est signalé à Noirmoutier (dans un article, un auteur parle d’un nocturlabe dans cette ville, sans préciser où). Quatre autres instruments ont été trouvés dans des salles de vente.
    Les statistiques fournies avec l’inventaire ne présentent pas de changement quant aux tendances.
    Sont mentionnés dans l’inventaire :
    * Le lieu ou la source de l’information : pays, ville, le nom du musée, de la salle de vente, le nom de l’antiquaire…
    * Les caractéristiques du nocturlabe (époque, origine, facteur, matière, dimensions, signature, particularités…)
    Responsable Bernard Baudoux.

    ● Inventaires spécifiques

    Disponible sur CD

    ° Inventaires des cadrans solaires de la Manche
    D. Simonot
    CD

    ° Cadrans de Savoie : diaporama (juillet 2015)
    Jean-Claude Vollery
    CD

    ° Cadrans solaires d’Espagne (2011)
    Pedro Novella
    CD

    ° MANUEL PASTOR ceramista-gnomonista (2012)
    Pedro Novella
    CD

    ° Cadrans solaires d’Espagne (2011-2014)
    Pedro Novella
    DVD

    ° RELOJES DE SOL cañoncitos de mediodía-1 et 2 (2015)
    Pedro Novella
    CD

    ° Inventaire des anciens cadrans solaires des Hautes Alpes (1991)
    Atelier Tournesol
    CD

    ° RELOJES DE SOL cañoncitos de mediodía I (janvier 2017)
    (B RELOJES DE SOL cañones meridianos I)
    Pedro Novella
    CD

    ° RELOJES DE SOL cañoncitos de mediodía I (janvier 2017)
    (B RELOJES DE SOL cañones meridianos II)
    Pedro Novella
    CD

    ° RELOJES DE SOL cañoncitos de mediodía I (janvier 2017)
    (B RELOJES DE SOL cañones meridianos III)
    Pedro Novella
    CD

    – Guide du chasseur de cadrans

    Ce guide fournit les explications pour lire l’inventaire, reconnaître et classifier les cadrans. Il offre également des outils d’analyse sur le terrain et à partir de photos. Il est disponible (avec ses annexes) dans l’espace réservé aux membres de notre site WEB.

    – Appli Android pour le chasseur de cadrans

    L’application « GnomonicPhoto » de notre collègue César Busto, permet de prendre une photographie d’un cadran solaire, d’un monument ou autre avec les indications de la date, des coordonnées du lieu, de l’heure solaire, de l’heure de la montre et offre la possibilité d’un commentaire.
    L’application est à télécharger gratuitment sur GooglePlay.

    – Études et recherches

    Les études et recherches sont effectuées principalement par les membres de la CCS. Elles sont issues également d’autres sociétés avec lesquelles la CCS est en contact ou de personnes indépendantes.
    N’hésitez pas à proposer vos études et recherches. Elles peuvent être publiées en interne, dans la revue Cadran Info ou dans le magazine L’Astronomie.


    accueilOffres CCSPOUR TOUT SAVOIRORGANISATIONSERVICESANIMATION/PRÉSENTATIONACTIVITÉSPUBLICATIONSA DISPOSITIONBIBLIOTHÈQUEARCHIVESDES SITESOUTILSACQUISITION

Dans la partie réservée aux membres de la CCS découvrez :

  • Des documents, des informations spécifiques
  • Des outils, des vidéos
  • Un guide pour rechercher et photographier les cadrans solaires,
  • Des sites et des adresses pour les gnomonistes
  • Les statistiques des inventaires depuis 1984
  • Le trombinoscope
  • 4000 titres de livres et articles (astrolabes, nocturlabes, cadrans solaires) en fonction du choix de le laisser dans la partie publique ou réservée (voir avec Pierre-Louis)


Les commentaires sont fermés.