Exposition: Alexandre Guy Pingré

75 – PARIS – bibliothèque Sainte Geneviève –
exposition: Alexandre Guy Pingré

Denis Savoie informe d’une exposition à la bibliothèque Sainte Geneviève à Paris sur Alexandre Guy Pingré pendant le mois de Mars 2019. Il est notamment question du cadran solaire de la colonne Médicis aux halles.

JC Berçu informe: Visite libre gratuite en mars à partir de 14 h : surtout ne pas faire la queue avec les étudiants qui attendent dehors pour avoir une place en salle de lecture.

TRÉSOR DU MOIS MARS 2019

Pingre
Alexandre-Gui Pingré (1711-1796), chanoine et bibliothécaire de l’abbaye Sainte-Geneviève, est l’un des plus grands astronomes français du XVIIIe siècle, avec Messier, Lalande et Laplace. La congrégation de Sainte-Geneviève comptait alors des savants réputés, très impliqués dans les débats de leur temps. D’abord professeur en théologie, Pingré fut mis à l’écart en 1748 à cause de ses positions jansénistes. Relégué à Rouen, il fut nommé astronome de la congrégation et devint expert dans cette science grâce à sa virtuosité mathématique.

 
Après s’être rendu célèbre par quelques savantes controverses et des calculs relatifs au transit de Mercure, Pingré devint en 1756 membre associé de l’Académie des sciences.

 
Pingre

Rappelé par son ordre à Paris, il reçut la charge de la bibliothèque, où il développa un petit observatoire dont subsistent de nos jours, dans le bureau du Directeur, quelques instruments témoins : un quadrant astronomique et une lunette grégorienne. Entre 1760 et 1772, Pingré effectua plusieurs grands voyages d’études scientifiques, notamment en 1761 sur l’île Rodrigue (près de l’île Maurice) pour observer le transit astronomique de Vénus, ou encore en 1767 en mer du Nord pour le perfectionnement de montres marines destinées à calculer précisément les longitudes en mer : une réplique en réduction de la corvette L’Aurore (hall de la bibliothèque) commémore cette expédition. De l’énorme activité scientifique de Pingré, sont à citer un influent traité de la mesure des longitudes en mer, une grande somme de cométologie, ou encore de savants travaux sur les éphémérides antiques et une participation à l’élaboration du calendrier républicain.

 
Pingre

C’est une autre des spécialités de Pingré, la gnomonique ou science des cadrans solaires, qui le ramène en 2019 sur le devant de la scène : en effet, les travaux du futur musée François Pinault (Bourse de Commerce) incluent la reconstruction, au sommet de la colonne Médicis, d’un ingénieux cadran jadis conçu par Pingré.

 
En 1764, à la demande du prévôt des marchands, le chanoine de Sainte-Geneviève imagina un système complexe destiné à donner l’heure aux commerçants de ce nouveau grand marché au coeur de Paris.

 
Le cadran, situé à 16 m de hauteur, comportait 15 styles horizontaux longs d’1,4 m, projetant des ombres sur un espace lisse de 3 m. Sur cette partie non cannelée se trouvait gravé un réseau de lignes horaires courbes et de signes ; lorsque l’ombre d’un des styles tombait sur la ligne horaire qui en était issue, on lisait l’heure ronde sur une plaque de cuivre ajourée du chiffre horaire. Si à un instant donné, plusieurs ombres se trouvaient projetées, une seule indiquait l’heure correcte. Ce système innovant était probablement difficile à interpréter pour les non-initiés.

 
Supprimé en 1889, le cadran de Pingré, adossé au musée Pinault, retrouvera cette année sa place dans le paysage parisien.

 
La bibliothèque Sainte-Geneviève conserve la plupart de ses manuscrits de Pingré, ainsi que deux bustes et un portrait peint, restauré en novembre 2018. Ce tableau est exceptionnellement présenté, pendant le mois de mars, au sein du cabinet de curiosités de la bibliothèque.

 
En savoir plus :
L’observation du passage de vénus sur le soleil. Le voyage de Pingré dans l’Océan Indien
PROJET DE RENOVATION DU CADRAN SOLAIRE DE LA COLONNE MEDICIS AUX HALLES A PARIS
Persée
La corvette L’Aurore,
Bibliothèque interuniversitaire Sainte-Geneviève (BSG)

Ce contenu a été publié dans exposition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.