Inventaire 2017

Cadrans solaires

L’inventaire 2017 des cadrans solaires de France a été entièrement révisée et comporte :

  • 35 650 lignes (605 de plus qu’en 2016) reparties en 29 679 public, 1 520 privé, 2 200 disparus ou restaures et 2 251 banque de données.
  • 27 598 photos numériques soit 1 460 en plus par rapport a la saison précèdente.
  • 11 458 fiches numériques en public et 335 en privé.

Ce sont 52 chasseurs différents qui ont visité environ 1 276 cadrans.

  • 605 cadrans nouveaux dont 38 en col privée et 131 de série.
  • 48 disparus ou restaurés.
  • 19 départements sur 101 sont vierges en découvertes.
  • les 5 départements les plus prolifiques : Charente-Maritime 41, Isère 38, Oise 38, Savoie 32, Aisne 28.

Cadrans solaires étrangers

L’inventaire 2017 des cadrans solaires étrangers correspond à la saison 2015. Le bilan est le suivant :

  • 553 nouveaux cadrans dont 313 pour l’Italie, 148 pour le Portugal, 30 pour la Suisse et 28 pour l’Espagne.

Bilan général :

  • 14 609 lignes dans l’inventaire reparties en 14 210 cadrans publics, 162 privés et 237 disparus ou restaurés.
  • 2 459 fiches numériques dans le public.
  • 65 fiches numériques dans le privé.
  • 14 040 photos numériques pour le public et 167 pour le privé.

Pays les plus prolifiques : Italie : 8 961, Autriche : 1 084, Allemagne : 980, Espagne : 861.

La banque de données séparée comporte 17 691 lignes (ou cadrans à rechercher) dont 13 142 pour l’Italie reparties en 7 onglets. (S. Grégori).

Astrolabes

L’inventaire des Astrolabes de France et de l’étranger comporte 1 105 astrolabes, soit 194 de plus qu’en 2016. L’inventaire est accompagné d’une notice mentionnant :

  • les musées exposant des astrolabes
  • les livres sur ce sujet (environ 64 références de livres, articles…). Voir également le tableur BiblioGnomo.
  • les sites internet.

Ces informations sont classées par pays. Responsable : A. Ferreira

Nocturlabes

L’inventaire comprenait 524 instruments en octobre 2016. En 2017 à la même période, il en contient 543, soit une augmentation d’une vingtaine d’unités. Sont mentionnés :

  • Le lieu ou la source de l’information : Pays, ville, le nom du musée, de la salle de vente, de l’antiquaire…
  • Les caractéristiques du nocturlabe (époque, origine, facteur, matière, dimensions, signature, particularités…)
Ce contenu a été publié dans Actualité, Inventaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *