CR de la réunion du 30 avril au Mans

00_GroupeLa réunion se tenait dans la ville du Mans dans la Sarthe. Dès le vendredi après-midi, nous avons découvert quelques cadrans manceaux : le bloc gnomonique de La Groirie, les deux horloges solaires de Bollé (commentées par ses descendants), une méridienne de temps moyen à La Couture.
Une réception à l’hôtel de ville en présence de Monsieur J-Cl Boulard, maire de la ville du Mans à clos cette journée.
La réunion de la CCS se composait d’une séance de communications gnomoniques au musée du « Carré Plantagenêt » le samedi et d’une « promenade cadrans solaires » le dimanche.

Un CR détaillé avec photographies et schémas est disponible pour les membres de la Commission des Cadrans Solaires.
Vous trouverez sur ce billet le compte rendu de ce week-end. Au menu, des informations diverses, le résumé de quelques présentations, et un aperçu de la journée du dimanche (visites).

Informations Diverses

La commission

  • Elle comprend 292 personnes informatisées à 90%. Elle est en relation (échanges d’informations et de revues) avec 15 associations représentant 13 pays.
  • La base de données des cadrans solaires pour la France comporte : 34 450 cs, 30 640 fiches et 25 120 photos. La Charente-Maritime est toujours en tête avec 1912 cs. La base de données des cadrans solaires étrangers comporte 13 670 cs dont : 8 654 pour l’Italie, 1 083 en Autriche, 980 en Allemagne, 833 en Espagne, 530 en Suisse …
  • L’inventaire des astrolabes du monde sous le pilotage de A. Ferreira, reste stable à 514 instruments.
  • L’inventaire des nocturlabes à 524 instruments devrait croître pour la prochaine mise à jour d’octobre, nous promet son responsable, B. Baudoux.
  • Il est possible depuis mars 2015, de télécharger l’inventaire des cadrans de France (ici), avec ses 34 000 photographies sur tablette Androïde ou Smartphone. Pour cela, il faut être membre de la SAF et posséder les inventaires. Les 2,99 € de l’application ne sont à payer qu’une seule fois. Si vous ne renouvelez pas l’achat des inventaires, fin octobre, vous n’aurez accès qu’aux départements que vous aurez téléchargé dans votre « catalogue personnel ».

Revue Cadran Info

  • Suite à l’enquête d’octobre dernier, il a été décidé d’offrir un numéro « Hors Série » de notre revue cadran Info à fin de faire découvrir ou re-découvrir. Il est à télécharger gratuitement après demande au secrétariat de la SAF.
  • Cadran Info n° 33 du mois mai 2016 comporte plus de 200 pages. Il porte à 618 le nombre d’articles publiés depuis 2000.
  • La liste de ces articles accompagnés d’un court résumé est disponible sous Excel avec tri par thème, auteur, etc.

Nouveaux livres

01_livres

  • Emile BIEMONT : Le Règne du temps, des cadrans solaires aux horloges atomiques. Académie royale de Belgique (en librairie : 20 €)
  • Fathi JARRAY : Mesurer le temps en Tunisie à travers l’histoire. Cité des Sciences Tunis. Remarque : il n’a pas été possible de se procurer ce livre actuellement, mais La cité des sciences devrait pouvoir répondre prochainement aux demandes internationales avec paiement par CB ou autre.

Un Label reconnaissant la qualité gnomonique du tracé d’un cadran a été finalisé. Il est destiné principalement aux professionnels qui le souhaiteraient ou aux cadraniers amateurs. Présenté en séance, il a été par info-mail courant mai avec toutes les indications nécessaires.

Quelques présentations

Gérard Baillet : Astrolabe pour le Sultanat d’Oman

02_Baillet

Une commande d’un astrolabe destiné au sultanat d’Oman a été mené par Brigitte Alix. G.Baillet nous présente l’animation 3D sous « povray » qu’il a réalisée pour montrer l’utilisation de l’instrument. Le projet est issu de l’université d’Aix-La-Chapelle. 6 000 lignes de programmes ont été nécessaires pour la vidéo. Si un membre est tenté par l’utilisation du logiciel povray, Gérard lui propose son aide. Nota : s’agissant d’une commande, le film ne peut être communiqué.

Bernard Baudoux : Restauration du cadran solaire de l’église de Muno (Belgique)

03_Baudoux

L’église de Muno (près de Florenville en Belgique) a été l’objet d’un incendie qui l’a ravagée en grande partie en 2005. Son clocher possède un cadran solaire de 1665 lui aussi endommagé à cette occasion, le style (qui n’était pas celui d’origine) était tombé. Le cadran était donc en attente d’une restauration. La fabrique d’église de Muno, responsable de l’édifice, a fait appel à nous (groupe Gnomonica) pour donner des conseils quant à la manière de restaurer le cadran.

Jean-Paul Cornec : Scaphé au village gaulois

04_Cornec

Le cadran solaire installé dans la la maison du druide a été modifié en « cadran géographique ». La hutte et son œilleton se comportent comme une chambre noire. La surface est sphérique et de rayon de 6,20 m (scaphé). Le trou dans la toiture mesure 5 mm. Tout y apparaît inversé : haut bas droite gauche. Le parcours de la tache à l’équinoxe est en haut, donc l’Equateur sera bien en haut. Le parcours de la tache au solstice est en bas, donc le Tropique sera bien en bas. Le cadran fonctionne 3 heures de part et d’autre du midi solaire.
Très pédagogique, ce scaphé permet par un jeu de chariot de lire l’heure vrai et l’heure de la montre. Il permet également de comprendre l’éclairement de notre terre.

Paul Deciron : Les réhabilitations en photos

05_Deciron

P. Deciron nous expose la genèse de son recensement et ses réhabilitations en Sarthe depuis 1987. Il évoque ses sollicitations auprès de personnes et d’organismes pouvant l’aider dans la réhabilitation de cadrans sur des biens publics ou privés comme le Crédit Agricole, le Conseil Général, les Bâtiments de France. Il nous explique sa constitution d’une Association pour la mise en valeur du Petit Patrimoine Sarthois, émanation du Conseil Général. Sa réalisation d’un livre Les cadrans solaires de la Sarthe.

Serge Gregori : Photos de cadrans solaires

06_Gregori

Présentation de nombreux cadrans solaires d’Italie et les réalisations de son beau-frère,
Jacques Yonnet. Quelques exemples de ceux-ci.

Michel Lalos : Cadrans du Maine et du Perche

Michel Lalos nous commente près de 80 cadrans implantés dans les villes que nous
traverserons durant le week-end. Bien sûr nous ne les avons pas tous visités !
Vous pourrez en découvrir par vous-même sur son site.

Yvon Massé : Etoiles et cadran de Regiomontanus

09_Masse

Lors notre visite du 6 octobre 2013 au musée des Arts et Métiers nous avons pu admirer un
cadran de Regiomontanus daté des environs de 1600 et comportant des tracés propres aux étoiles.
En recherchant une cohérence dans le tracé, il est apparu d’emblée que plusieurs détails ne
collaient pas.

Joël Robic : Le zénith

10_Zenith

Joël Robic nous montre par des photos la constatation que le soleil est bien au zénith lors
de son voyage aux îles Togian (-0,41° Sud) lors de l’équinoxe de mars 2016.

Denis Schneider : Un canonial en Chypre

11_Schneider

Après discutions sur la formulation du titre : cadran à Chypre ou en Chypre, D. Scheiner
nous présente le plus oriental des canoniaux de rite latin. Il fait partie de plus, des rares cadrans
canoniaux à être supporté par un personnage. Pourquoi une cathédrale gothique à Nicosie ? Grâce
à l’aide d’archéologues-historiens chypriotes étudiant la chronologie du bâtiment, nous avons pu
cerner la date de sa mise en place. Enfin une lecture du personnage au sein du corpus des
canoniaux portés est proposée.

Francis Ziegeltrum : Scaphé géodésique de temps moyen

12

Pour réaliser un scaphé il faut creuser une demi sphère et tracer sur cette surface courbe les
lignes horaires. Sachant qu’une sphère n’est pas une surface développable, il n’est pas possible
d’imprimer les lignes horaires calculées et de les décalquer sur la demi-sphère. Alors, existe-t-il
des surfaces développables approximant la sphère ? C’est ce que nous allons démontrer.

Francis Ziegeltrum : Balance astronomique

13_Ziegeltrum

Francis nous évoque Henri Robert (1795–1874) réalisateur entre autres d’instruments
d’astronomie. Il commence des études de droit pour être avocat comme son père. Incorporé dans
l’armée napoléonienne il tombe malade et est affecté comme apprenti à la fabrique d’armes de
Mutzig. C’est là qu’il prend goût à la mécanique. Il reprend pourtant des études de droit à Paris
puis retourne à Mâcon où il achète une étude et épouse Victorine Mallarmé en 1826.

Promenade cadrans solaires

14_visite

Remerciement à : M. et Mme M. Lalos pour l’organisation de ce week end, P. Deciron pour les explications gnomoniques, M. J.Cl Boulard (maire du Mans) et ses services techniques, M. Jean-Louis Allichon (maire de Saint-Mars sous ballon) pour son accueil, les organisateurs anonymes et tous les participants.

Ce contenu a été publié dans Compte rendu réunion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.